top of page

La solitude de nos voisines silencieuses


(Pour l'original en anglais, cliquez ici)


J'ai 76 ans et je suis une femme. Je vis seule, à l'exception de mon chat Bertie, qui, comme moi, a un passé et qu'il vaut mieux laisser tranquille. Il est la lumière de ma vie.


Je vis dans le silence par préférence et par nécessité. Le silence a une qualité musicale - qui est très appréciée. On peut étirer ses pensées sans être gêné par le bruit. Je déteste le bruit, il est très perturbant. Il perturbe le fonctionnement intérieur de votre âme.


Mon appartement représente un jardin plein de fleurs. J'ai grandi dans de magnifiques jardins en Angleterre. Mon appartement est presque dépourvu de tables et de chaises, à l'exception d'une pour les visiteurs et d'une chaise de camping pour les urgences - au-delà, il faudrait venir ici équipé de sa propre chaise. Je n'ai pas non plus de four - ce genre d'appartement n'en est pas équipé - je n'ai pas non plus de machine à laver ou de sèche-linge. Je lave tout à la main. Les travaux ménagers sont très satisfaisants - ils permettent de se vider l'esprit.


Le Noël dernier, j'ai trouvé une dinde végétalienne avec tous les accompagnements. La seule chez IGA. J'étais très excitée. Un vrai repas de Noël. Le premier en presque trente ans !


Je pensais pouvoir la cuire au micro-ondes, mais non. Il ne pouvait être cuit qu'au four. Heureusement, une merveilleuse voisine a eu pitié de moi et m'a proposé de le cuire dans son four et de me l'apporter le matin de Noël. Elle a un four - mais pas de réfrigérateur - alors lui offrir une glace en été, c'était quelque chose !


Ma journée est rythmée par la prière. Je considère cela comme ma vocation - en particulier pour les morts. Ils ne peuvent pas s'aider eux-mêmes et comptent sur notre intercession.


La prière est une réponse à la vie. Et au-delà. Les personnes âgées comme moi sont particulièrement bien placées pour le faire - Nous avons le temps.


Les livres sont mes meilleurs amis. On peut y être transporté à travers le temps - entrer dans des portails de mystère - rencontrer les auteurs - sans être gêné par l'espace. Aucun mot échangé. Une communication silencieuse. C'est la plus excitante des activités.


Vous, cher lecteur, êtes toujours dans mes pensées et mes prières.


Surtout et particulièrement lorsque je récite la prière universelle. En fait, nous ne sommes jamais seuls - nous avons tous un ange gardien, reconnu ou non - il suffit d'ajuster sa vision intérieure à son environnement - et pour citer Julian de Norwich - une ancreuse du 13ème siècle - Tout ira bien et tout ira bien. L'amour est le sens de tout cela.


Lorsque les visiteurs quittent mon appartement, il y a un avis sur le mur - qui dit - Tous les visiteurs doivent être approuvés par le chat.


Votre voisine silencieuse Elizabeth



 

Chez les ainés de 75 ans et plus la proportion des femmes est de 59.8%. [Prud’Homme, 2018]. Cette proportion monte à 70.2% pour les ainés de 85 ans et plus, et pour les centenaires, à 91%. Par ailleurs, dans la région montréalaise 45% des femmes âgées de 65 ans et plus vivent seules. Donc, une grande majorité des ainés de plus de 75 ans vivant dans la région de Montréal se composent des femmes qui vivent seules.


Prud'Homme, Karine (2018). « Seules ensemble : exploration des liens sociaux de femmes du grand âge habitant seules » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en travail social.

https://archipel.uqam.ca/11701/


Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page